Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for décembre 2017

« Tandis que j’écris, quelques jours encore séparent de la Fête de Noël ; dès lors je me trouve – nous nous trouvons – à l’instant où, plus épuisant et vital que jamais, doit s’avérer le stratagème intimidant avec lequel on cherche à tenir en respect l’horreur de l’événement. »

Giorgio Manganelli

 

Read Full Post »

Celui qui veille sur la nuit n’a pas de père.

Frère de Thanatos, Hypnos est engendré par Nyx. C’est ainsi que l’orphelin doit demeurer conscience de l’origine et proximité de la fin, nos communes torches.

Le mythe lui prête un pouvoir qui opère sur les dieux autant que sur les mortels. À l’instar d’Océan, Zeus en fera les frais, à deux reprises. Personne n’échappe aux appels de l’envers.

En guise de remerciement pour son aide, Héra le gratifie d’une compagne – une Charité, aux vertus non moins énigmatiques que ses origines. Je cherche encore la clef du nom de Pasithéa. L’Aînée serait-elle la souveraine secrète, universelle, dont nous manquons ?

Pour apaiser l’angoisse causée par les mondes inconnus qu’il suscite et creuse, Hypnos engendre Morphée, le « Bon Sommeil » (comme en Provence on dit le « Bon Dieu »), nous laissant tout de même à penser qu’il en est de mauvais.

Ce n’est pas le moindre des paradoxes de réaliser que, guetteur, le Sommeil ne dorme jamais.

 

(Pour René Char)

© Armes & bagages, à paraître.

Read Full Post »

« Les cerfs enfermés dans un parc, offerts hagards et pleins de grâce aux regards distraits, ne se demandent pas : pourquoi avons-nous perdu la grande forêt et notre liberté, mais : pourquoi ne nous chasse-t-on plus ? »

Cristina Campo

 

Read Full Post »

« En vérité, l’«homme-masse» ne fait pas des enfants pour les élever, mais pour apprendre de leur bouche comment supporter sa vie telle qu’elle est. »

Elémire Zolla,

Éclipse de l’Intellectuel (1959)

Read Full Post »