Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Tiepolo’

Giambattista Tiepolo (1696-1770), Scherzo aux hiboux.

Qu’est-ce que le génie? Le génie consiste à voir ce qui se tient là, sous nos yeux, mais que nous ne voyons pas. Nous sommes passés pendant plus de deux siècles devant les fresques de Tiepolo et tous nous avons vu les mêmes éléments, les mêmes qualités ou les mêmes défauts. Le rose Tiepolo, de Roberto Calasso, est une oeuvre de justice. Grâce à elle, désormais, l’on voit.

Qui tourne et médite autour de la pierre écrite? Des oiseaux de nuit réunis en plein jour. Les seuls colloques qui importent se déroulent loin de tout ce que l’on croit et cependant devant nous.

Read Full Post »

Christophe Van Rossom prononcera une conférence intitulée

 

L’avenir des dieux

Un portrait de Roberto Calasso


Les dieux ne sont plus, Dieu est mort, nous le savons. Mais savons-nous au juste tout ce que cela implique, et de quelle manière il y a lieu de comprendre cette donne ? Car, si l’on peut penser qu’il n’est point de puissance transcendante, dans ce que Roberto Calasso nomme nos eaux mentales, en revanche, la relation au divin, au sacré, demeure plus que jamais présente. La figure du dieu a disparu de la niche, mais la niche vide appelle. Avec ses désirs, avec ses rêves, avec ses faims. (suite…)

Read Full Post »


Le monde est vicieux,

Tu dis ? Tu t’étonnes ?

Vis ! et laisse au feu

L’obscure infortune…

Arthur Rimbaud, Age d’Or

Au nom de qui ou de quoi devrais-je aimer ceux qui se mirent dans l’abîme?

Ceci est rien moins qu’une déclaration d’intention cynique.

Quelques cailloux suffisent pour fonder. (suite…)

Read Full Post »

Tiepolo

Giambattista Tiepolo (1696-1770), La rivière Main (1751-1753), Résidence du Prince-Evêque, Wurtzbourg.

Tiepolo n’est pas un décorateur. C’est un métaphysicien sensuel et joyeux. Ce n’est pas la jeune fille et la mort qu’il représente, mais une nymphe branlant le Temps. Justesse, évidence, beauté troublante de la grande vague bleue.

Read Full Post »