Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Philippe Jaccottet’

« (La plus haute espérance, ce serait que tout le ciel fût vraiment un regard.) »

Philippe Jaccottet

Read Full Post »

En collaboration avec la Librairie Tropismes,

Le 31 janvier 2015,


« Philippe Jaccottet, lecteur et traducteur »
Avec Sami Elhage, lecteur et libraire (Tropismes) ; Bart Vonck, poète et traducteur ; Gérald Purnelle, maître de conférences à L’Université de Liège ; Christophe Van Rossom, écrivain et critique.

11h30 : présentation générale par Sami Elhage
12h : Bart Vonck « Philippe Jaccottet, traducteur de Gongora : l’art de l’effacement »
Pause
14h30 : Gérald Purnelle « L’écriture du vers chez Philippe Jaccottet, poète et traducteur de L’Odyssée d’Homère »
Pause
16h : Christophe Van Rossom « Là où s’intensifie la lecture, croît aussi ce qui sauve » : Philippe Jaccottet, lecteur et traducteur de Friedrich Hölderlin

(suite…)

Read Full Post »

L’écriture de Philippe Jaccottet (1925) est une leçon de profondeur et d’humilité. Elle enseigne à regarder et à écouter, elle apprend à être. Observant le monde avec justesse, elle y puise sa force tremblée. Par la grâce de ses rythmes légers, musicaux, elle perce d’un coup nos vanités et nos leurres. La rencontre avec un cerisier, une méditation sur un verger de cognassiers lui sont autant d’occasions de désigner l’essentiel – qui nourrit – et le chemin qu’il faut parcourir pour mériter de l’être. Ses promenades, ses souvenirs de lectures ou de découvertes  sont pure lumière dans des textes où prose poétique et poème en vers libres alternent leurs vertus. Qu’il évoque des peintres ou tente d’approcher la vérité charnelle de pivoines, le ton de Jaccottet est toujours celui de la simplicité, de l’aveu le moins orné, ou de la réflexion qui va, avouant ses faiblesses. C’est un ami qui parle ici, et nous n’en avons pas tant que ça.

Read Full Post »


Comment nous attarder à des livres auxquels, sensiblement, l’auteur n’a pas été contraint ?

Georges Bataille, Le Bleu du Ciel

Situation de la critique aujourd’hui

Préalablement à toute interrogation interne sur la fonction de la critique aujourd’hui, il paraît indispensable, sauf à progresser, comme on aime à le faire trop souvent, avec cette naïveté qui consiste à imaginer que les choses vont de soi, de soulever une première question : celle de la réalité même de cette activité aux yeux de ce que l’on dira, simplement, un public. Ma réponse pourra sembler brutale, mais je crois, fondamentalement, que la critique aujourd’hui n’existe plus parce qu’il n’y a plus de lecteurs. Certes, des textes critiques se publient encore, et en quantité, et d’une réelle qualité parfois, mais qui les lit ? (suite…)

Read Full Post »